Remarque : ce site contient des pages d'archives : Naomi et sa sœur sont arrivées en France début mai 2009 après 4 ans de procédures


Pour des informations sur les procédures : www.regroupementfamilial.info
 

Version archivée du site au 5 mars 2008

La petite Naomi a été enlevée à la sortie de son école le 18 février 2008.

Une voiture s'est arrêtée à sa hauteur, un homme est sorti des places arrières, l'a saisit, elle, puis une copine de classe qui l'accompagnait (11 ans), avant de remonter dans la voiture et de démarrer.

Les faits se sont passés à Kinshasa, capitale du Congo-"RDC". Ils ont été racontés par une cousine qui rentrait avec elle, mais qui se trouvait à quelques mètres derrière au moment des faits.

Une recrudescence d'enlèvements d'enfants ?

Le Congo n'est pas connu pour faire l'objet de rapts fréquents comme Haïti ou l'Irak. (En Haïti, chaque semaine environ 20 enfants disparaissent, faisant l'objet d'une rançon). Néanmoins, ces derniers temps, la criminalité semblerait se développer. Naomi en a-t-elle été victime ?

Différents objectifs animent les ravisseurs d'enfants :

  • L'enlèvement contre rançon ;
  • L'enlèvement pour une revente à des fins de tourisme sexuel ;
  • L'enlèvement pour revente d'organes ;
  • L'enlèvement pour certaines sectes ;
  • etc...

À l'heure actuelle, 16 jours après l'enlèvement, aucune demande ne nous est parvenue.


Naomi devait nous rejoindre en France d'un moment à l'autre

Nous attendions Naomi, ainsi que sa sœur, d'un moment à l'autre en France.

Nous avions commencé nos démarches en janvier 2005, l'autorisation du regroupement familial nous avait été donnée en août 2006, et nous vivions ces derniers jours les dernières difficultés de délivrance des visas.



 

Il est 18 h 30 min. Page créée en 17 ms.